Medecine asiatique
11 Décembre 2018 à 02h50 - 198

Le microbiote peut améliorer votre bien-être intestinal

Le microbiote est un facteur déterminant de notre santé. Plus ce dernier se porte bien, plus les bienfaits s’en ressentent sur notre organisme. Il est donc important de prendre soin de notre microbiote pour qu’il continue à agir sur notre bien-être intestinal !

Le rôle du microbiote sur notre système intestinal

Adieu gaz, douleurs intestinales, ballonnements, lourdeurs d’estomac et constipation. Notre ventre est en bon état et nous le rend bien.

Il nous faut bien comprendre le fonctionnement de notre intestin et le processus que doit effectuer notre tube digestif, le foyer de nos bactéries amies. Les bactéries qui s’y sont installées digèrent les aliments que nous n’arrivons pas à ingérer et par la même occasion elles reproduisent de l’énergie. Les jonctions serrées sont les cellules épithéliales qui fournissent une meilleure imperméabilité des intestins.

Comment disposer d’un bon microbiote ?

Le microbiote ne se résume pas à sa seule activité digestive. Ce regroupement de virus, de champignons et de bactéries communique avec le cerveau et intervient efficacement dans notre système immunitaire et l’équilibrage du poids. Mais pour disposer d’un bon microbiote il nous faut soigner notre alimentation et faire une ou plusieurs activités physiques régulièrement. Pour ce faire, nous devons analyser le bien-être intestinal par le microbiote :

  • Fibres, fibres et encore fibres

L’alimentation d’aujourd’hui abonde en protéines, en sucreries et en graisses. Les bactéries intestinales sont friandes de fibres alimentaires. Ils les absorbent, les dégradent et les fermentent jusqu’à obtenir de nouveaux composés utiles pour notre organisme !

  • Réduire la consommation de viande rouge

La consommation abusive de viande rouge entraîne un cancer du côlon via une oxydation (facilitée par le microbiote) des lipides par le fer.

  • Ingérer des probiotiques

Prendre des produits comme le fromage fermenté non pasteurisé à pâte molle (camembert, livarot, etc…) à pâte dure (cantal, gruyère etc…), persillé (roquefort, bleu), le yaourt ou le lait fermenté.

Docteur

  1. 25 Mars 2019Cigarette électronique, que doivent dire les médecins à leurs patients ?69
  2. 26 Juil. 2018Le docteur Bodnar, pour une greffe capillaire réussie339